Fédération des Centres Sociaux 94

Dignité humaine – Solidarité – Démocratie

Les centres sociaux du Val-de-Marne s’organisent et maintiennent le lien!

Par • 30 Mar, 2020 • Catégorie:

Réunion des directeurs-trices du 26 mars 2020

 

Une 2ème visio-conférence a eu lieu avec certain.e.s directeur.rice.s permettant ainsi d’échanger sur les actions engagées et de travailler sur les questions qui se posent comme le maintien du lien avec les séniors et les familles vulnérables, avec les enfants et jeunes notamment dans le cadre du CLAS, des questions relatives aux ressources humaines ….

 

Les centres sociaux du Val-de-Marne s’organisent et maintiennent le lien !

Depuis deux semaines, le réseau des centres sociaux s’organise pour poursuivre sa mission de création de liens et de soutien aux habitants dans les différents territoires du département.

Dans un premier temps, il leurs a fallu se réorganiser en interne, mettre en place les outils de coopération et récupérer les éléments nécessaires au déploiement de leurs activités en temps de confinement.

  • Pour la grande majorité, l’accueil présentiel est fermé (seuls 4 centres ont organisé une forme d’accueil), mais tous ont développés un système d’accueil téléphonique et relais des infos
  • Tous ont mis en place un système de prise de contacts réguliers avec les adhérents, usagers du centre (par téléphone, visio, mail, groupe de réseaux sociaux), avec le plus souvent, une organisation spécifique pour garder le lien avec les plus fragiles (séniors, personnes ou parents isolés, fragilité psychologique).
  • Du côté des activités, de nombreux centres poursuivent leur action sous une forme ou une autre, pour tout ce qui ressort de l’accompagnement à la scolarité (liens téléphones ou visio, photocopies de cours, liens avec les écoles, etc…) pour éviter que les enfants les plus éloignés ne pâtissent encore plus du confinement que les autres. Quelques-uns maintiennent une activité autour de la linguistique (séance d’échange hebdomadaire par téléphone, …), même si cela semble plus complexe suivant le niveau de langue.
  • Un grand nombre organise également la mise à disposition de médias spécifiques pour poursuivre la tenue d’activités de loisirs et culturels (tuto, concours, etc…).
  • Les centres engagés sur l’accompagnement social, administratif, poursuivent, voire amplifient leur action (permanences téléphoniques, visio, mail) pour maintenir l’accès aux droits de tous. Des permanences d’écrivains publics, juristes, psychologues se poursuivent de manière dématérialisée, et beaucoup ont travaillé cette offre en coordination avec les autres acteurs locaux (EDS, CCAS,…).
  • De nombreux centres du réseau sont positionnés sur la mise en place de réseaux locaux de solidarité. Ceux qui avaient une activité d’épicerie solidaire l’ont maintenu en organisant des accueils sécurisés, mais d’autres se sont lancés
  • dans la récolte de besoins de personnes, d’offres de bénévolat de proximité, et de mise en relation de ces personnes.
  • Concernant les relations avec les ados et jeunes adultes des territoires, certains centres avaient commencé par monter des groupes de contacts via les réseaux sociaux, mais dans quelques territoires, le besoin de médiation se révèle plus important, et des équipes d’animateurs et/ou bénévoles reconnus commencent, de manière la plus sécurisé possible, à prendre, entretenir le contact.

Cette petite synthèse vous permet d’approcher la multitude d’actions ou organisations mis en place par les centres sociaux du département. Sous une forme ou une autre, les centres sociaux prouvent une nouvelle fois leur capacité d’adaptation et d’innovation à faire vivre des équipements de proximité avec et pour les habitants !

Marqué comme:

Commentaires Clos.